Octobre rose
Conseils pour l’auto-examen

Le 19 octobre est la journée mondiale de sensibilisation au cancer du sein.

À cette date, l’objectif est de sensibiliser le public avec un message clé : l’importance du dépistage précoce afin d’améliorer le pronostic et la survie des femmes diagnostiquées avec cette pathologie, qui reste la pierre angulaire de la lutte contre cette maladie. A partir de cette journée,  le message s’étend tout au long du mois, devenant ainsi “Octobre rose”.

Afin de sensibiliser le public, voici quelques conseils pour l’auto-examen des seins  facilitant, à un stade précoce, tout type d’irrégularité dans le corps. Ces conseils sont fournis par la Bibliothèque Nationale de Médecine des États-Unis.

Quelles sont les étapes de l’auto-examen ?

Le meilleur moment pour faire un auto-examen des seins est environ 3 à 5 jours après le début de vos règles.
Vos seins ne sont pas aussi sensibles ou bosselés à cette étape de votre cycle menstruel.
Si vous avez atteint la ménopause, faites l’examen le même jour chaque mois.

Commencez par vous allonger sur le dos.
Il est plus facile d’examiner tous les tissus de votre poitrine si vous êtes allongée :

  • Placez votre main droite derrière votre tête. Avec les majeurs de la main gauche, appuyez doucement mais fermement par petits mouvements pour examiner l’ensemble du sein droit.
  • Ensuite, en position assise ou debout, palpez l’aisselle, car le tissu mammaire s’étend dans cette zone.
  • Pressez doucement les mamelons, en vérifiant l’écoulement. Répétez l’opération sur le sein gauche.

Ensuite, placez-vous devant un miroir, les bras le long du corps :

  • Regardez vos seins dans le miroir. Recherchez des changements dans la texture de la peau, comme des fossettes, des rides, des bosses ou une peau qui ressemble à une peau d’orange.
  • Examinez également la forme et le contour de chaque sein.
  • Vérifiez si le mamelon est enfoncé.
  • Faites de même avec vos bras levés au-dessus de votre tête.

Il est possible de procéder à ces auto-examens sous la douche en faisant mousser vos doigts et vos seins afin que vos doigts glissent plus facilement sur la peau.

Lorsque vous examinez vos seins, gardez à l’esprit certains points :

  • Utilisez le bout de vos doigts.
    Utilisez le bout de vos trois majeurs, et non le bout de vos doigts, pour l’examen. Si vous avez des difficultés à palper avec le bout de vos doigts, utilisez une autre partie de votre main qui est plus sensible, par exemple la paume ou le dos de vos doigts.
  • Utilisez différents niveaux de pression.
    L’objectif est de ressentir les différentes profondeurs des seins en utilisant différents niveaux de pression pour sentir l’ensemble du tissu mammaire. Utilisez une pression légère pour sentir les tissus plus proches de la peau, une pression moyenne pour sentir un peu plus profondément, et une pression ferme pour sentir les tissus plus proches de la poitrine et des côtes. Veillez à utiliser tous les niveaux de pression avant de passer à une autre zone. Si vous n’êtes pas sûr de la pression à exercer, parlez-en à votre médecin ou à votre infirmière.
  • Prenez votre temps.
    Ne vous précipitez pas. Vous aurez peut-être besoin de plusieurs minutes pour examiner soigneusement vos seins.
  • Suivez un modèle.
    Utilisez une technique méthodique pour vous assurer que vous avez examiné la totalité du sein. Par exemple, imaginez le cadran d’une horloge sur vos seins ou les tranches d’une tarte. Commencez près du sternum et examinez cette partie en déplaçant vos doigts vers le mamelon. Puis déplacez vos doigts vers la zone suivante.

Si vous souffrez d’un handicap qui vous empêche d’examiner vos seins à l’aide de cette technique, vous pouvez tout de même procéder à un auto-examen des seins. Demandez à votre médecin de vous montrer comment examiner vos seins.

La plupart des femmes ont quelques bosses. L’objectif est de trouver tout détail nouveau ou différent. Si vous les trouvez, contactez votre médecin.

Dans quels cas consulter un médecin ?

Prévoyez une visite chez le médecin si vous remarquez les éléments suivants :

  • une bosse dure ou un nodule près de l’aisselle
  • des changements dans l’apparence ou la sensation de vos seins, notamment un épaississement ou une lourdeur perceptibles, différents des tissus environnants
  • fossettes, plis, bosses ou crêtes au niveau de la peau du sein
  • une modification récente du mamelon : il se rétracte (s’inverse) plutôt que de faire saillie
  • rougeur, chaleur, gonflement ou douleur
  • démangeaisons, desquamation, plaies ou éruptions cutanées
  • écoulement sanglant du mamelon

A garder à l’esprit

Bien que la technique de l’auto-examen des seins ne soit pas toujours un moyen fiable de détecter un cancer du sein, un nombre important de femmes déclarent que le premier signe de cancer du sein a été une nouvelle grosseur dans le sein qu’elles ont découverte elles-mêmes. Pour cette raison, les médecins recommandent de se familiariser avec la consistance normale du sein.

Mais gardez à l’esprit qu’un dépistage médical effectué par un professionnel est la seule façon de garantir une prévention efficace.