Le port du masque obligatoire en entreprise à partir du 1er septembre

Suite au regain estival de propagation de la Covid-19, la Ministre du travail Elisabeth Borne a annoncé le port du masque obligatoire sur le lieu de travail. Cette décision par décret officiel, préconisé par le Haut Conseil de la Santé Publique suite à la preuve de propagation du virus par aérosol, entrera en vigueur le 1er septembre 2020 et concernera employeurs et employés.

 

Dans quelles zones ?

Afin de se protéger et de protéger les autres, les salariés des entreprises privées ou publiques mais aussi des associations devront porter le masque dans tous les lieux clos et partagés :
– open-spaces
– salles de réunion
– couloirs et espaces de circulation
– vestiaires
– accueils
– espaces café, cafétérias, selfs…
Et ceci même si la distanciation physique d’un mètre entre salariés peut être respectée.

La présence de cloisons en Plexiglas ne dispense pas du port du masque.


Quelles sont les exceptions ?

Seuls les employés des bureaux individuels ne seront pas concernés par cette obligation.
Néanmoins, si un salarié connait des difficultés pour travailler avec le masque, le dialogue pourra s’ouvrir avec son employeur afin de lui aménager un espace individuel.

Par ailleurs, le ratio de 4 mètres carrés par salarié peut être retenu, mais seulement à titre indicatif, contrairement à ce qui prévalait auparavant.


Qui fournit les masques ?

Etant considéré comme un équipement individuel de sécurité, les masques sont à la charge de l’employeur.

 

Quels types de masques ?

Les masques réglementaires sont :
– les masques chirurgicaux (tous types)
– les masques en tissu lavable

Les visières n’entrent pas dans le cadre légal, leur efficacité étant plus faible pour contrer les postillons.

 

Technicien de santé accompagne les entreprises suite à ce décret et propose une gamme de masques chirurgicaux de type2, FFP2 ou en tissu lavable.

Le virus circule toujours : adoptez les gestes barrières.
Protégez-vous et protégez les autres.