Visite chez l’urologue pour une femme incontinente : Déroulement d’une consultation

En France, 3 millions de personnes souffrent d’incontinence urinaire, hommes et femmes confondus. Contrairement à ce que l’on croit, la consultation en urologie n’est pas réservée aux hommes. Ce spécialiste est aussi en mesure de diagnostiquer et de soigner les troubles urinaires chez la femme. Voyons comment se déroule une visite chez l’urologue pour une femme incontinente.

visite-urologue

Tout d’abord, il est conseillé d’aller voir son médecin traitant pour poser un pré-diagnostic sur vos symptômes et vérifier qu’il ne s’agit pas d’une infection urinaire. En effet, votre médecin pourra vous rediriger vers l’un de ses confrères selon les particularités de votre cas.

Se préparer à l’avance

Une visite chez l’urologue pour une femme se prévoit à l’avance. Il est nécessaire, pour une consultation efficace, de la préparer en amont en réunissant tout d’abord les derniers résultats d’examens (analyse biologique, radiologique…) et les ordonnances des traitements en cours. Il est important également d’avoir en mémoire ses antécédents familiaux pour les exposer à l’urologue. Pour une visite liée à l’incontinence, pensez, si vous en avez l’occasion, à noter dans un carnet pour l’avoir en tête, la fréquence à laquelle vous urinez jour et nuit, les fuites d’efforts et tous les désagréments liés de près ou de loin à votre vessie. Toutes ses données permettent au spécialiste de mieux cerner vos problèmes.

Déroulé d’une consultation

La consultation débute généralement par un échange avec l’urologue durant lequel il posera une série de questions afin de comprendre de quel type d’incontinence vous souffrez et à quel stade. Il vous questionnera notamment sur les antécédents gynécologiques et d’éventuelles grossesses. Ensuite, il pourra effectuer une palpation de l’abdomen et l’examen des organes génitaux afin de déceler un prolapsus ou des dysfonctionnements de la vessie. Une échographie de la vessie pourra être réalisée pour apporter des informations complémentaire sur cet organe.

Un bilan urodynamique est souvent réalisé  lors de la visite chez l’urologue pour une femme afin de poser le diagnostic.

Le bilan urodynamique

Ce bilan regroupe trois examens : une débitmétrie, une cystomanométrie et une profilométrie urétrale. Il dure un peu moins d’une heure.

  • La débitmétrie : il est demandé au patient d’arriver la vessie pleine et d’uriner pour le calcul du débit du jet d’urine. Le dispositif relié à un ordinateur permet d’enregistrer la puissance du jet, sa régularité.
  • La cystomanométrie : elle se réalise en position gynécologique. A l’aide d’une petite sonde qui permet d’apporter de l’eau stérile dans la vessie, le médecin est capable d’analyser le comportement de la vessie en cas de toux par exemple.
  • La profilométrie urétrale : elle mesure les variations de pressions le long de l’urètre. Ce test est effectué en retirant la sonde (introduite pour la cystomanométrie) progressivement.

Le médecin va ensuite analyser ces données pour définir le trouble urinaire dont vous souffrez. Un nouveau rendez-vous est donné pour effectuer le débrief de cette première visite chez l’urologue pour la femme. A ce moment là, l’urologue sera en capacité de définir exactement le type d’incontinence et les traitements à mettre en place pour y palier.