Fuites urinaires ou fissure de la poche des eaux : comment faire la différence ?

Vous êtes enceinte ? Vous attendez un bébé pour la première ou la seconde fois (ou plus) ? Vous avez souvent des petites fuites urinaires ? Alors cet article est pour vous !

Fissure de la poche des eaux ou fuites urinaires ? Il est parfois difficile de faire la différence, surtout quand la fissure de la poche des eaux est minime et que seulement quelques gouttes s’échappent… Pendant la grossesse, il n’est pas rare de retrouver ses sous-vêtements un peu humides, notamment à cause des pertes vaginales ou petites fuites urinaires causées par une trop forte pression du bébé par exemple. Dès lors, il est important de reconnaitre les fuites « normales » et celles qui doivent vous pousser à aller consulter immédiatement.

Fissure de la poche des eaux : comment se manifeste-t-elle ?

Le meilleur moyen de détecter une fissure de la poche des eaux est de contrôler la fréquence des fuites… Si les fuites sont constantes et que vous avez des pertes en permanence (même minimes), alors il y a de fortes chances pour que votre poche des eaux soit fissurée. Dans le cadre d’une fuite urinaire ou de pertes vaginales, les fuites sont ponctuelles et non pas permanentes.

Il existe différents tests pour vous permettre d’être sûre : tout d’abord, l’urine peut prendre une couleur et une odeur différente selon ce que vous mangez… A l’inverse, le liquide amniotique présent dans la poche des eaux est toujours transparent et sans aucune odeur particulière, peu importe votre alimentation. Vérifiez donc ces éléments en cas de doute pour vous orienter vers la solution la plus probable.

Autre test : Juste après avoir uriné, placez du papier absorbant dans votre culotte (du papier toilette par exemple). Logiquement, sauf si vous souffrez d’incontinence urinaire sévère, vous ne devriez plus avoir de fuites urinaires pendant plusieurs heures… Vérifiez donc l’état du papier absorbant toutes les 15 minutes. Si ce dernier est humide, la « coupable » est sans doute votre poche des eaux… Dans le cas inverse, si le papier reste sec pendant plus d’une heure avant de se retrouver soudainement mouillé, vous souffrez de fuites urinaires.

Les fuites urinaires sont-elles normales en cas de grossesse ?

Tout d’abord, il est important de savoir qu’il vous arrivera avec quasi-certitude d’avoir des fuites lors de votre grossesse. Plus vous approchez du terme et plus vous vous demanderez légitimement si ces fuites sont liées à une rupture de la poche des eaux ou à d’autres raisons comme l’incontinence urinaire ou les pertes vaginales.

Une femme enceinte rencontre souvent un type d’incontinence commun appelé incontinence d’effort… Il suffit que vous soyez prise d’un fou-rire, que vous souleviez une charge un peu lourde (même si c’est totalement déconseillé en cas de grossesse) ou même que vous éternuiez pour occasionner une fuite urinaire et donc mouiller vos sous-vêtements. Si cela vous arrive, ne paniquez pas, c’est un phénomène normal lié au poids du bébé qui fait pression sur la vessie et détend votre périnée.

Autre type de fuite commune pendant une grossesse : les pertes vaginales. Ces dernières ne sont pas différentes des pertes que vous pouvez ressentir en temps normal, hors grossesse, mais sont plus fréquentes. Il est assez simple de les reconnaître en début de grossesse puisqu’elles sont quand même plus « consistantes » que de l’urine ou du liquide amniotique… Cependant, plus vous approchez du neuvième mois et plus ces pertes peuvent gagner en fluidité et donc ressembler au liquide amniotique !

Que faire en cas d’hésitation ou de doutes ?

Comme toujours, et encore plus avec la présence d’un bébé, consultez un spécialiste dès lors que vous avez le moindre doute concernant la poche des eaux. En effet, une rupture ou une fissure trop tôt peut avoir des conséquences très graves pour la santé de votre enfant… Les spécialistes ont l’habitude et sauront répondre à toutes vos questions très rapidement et avec certitude.