Premiers secours : Les gestes de base qui peuvent sauver

Gestes de premiers secours Massage Cardiaque

En étant capable d’effectuer les gestes de base de premiers secours en cas d’urgence, vous pourriez aider une personne malade ou blessée avant que les services d’urgence ne soient arrivés, et vous pourriez donc sauver des vies. Cependant, même en ayant été formé, se souvenir de ces gestes (et de comment les administrer), peut être difficile.

C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de rédiger cet article, pour vous permettre de vous aider à effectuer les bons gestes de premiers secours au bon moment !

Comment porter secours en 4 étapes simples ?

Avant même de vous servir des gestes de premiers secours sur une personne accidentée, il est nécessaire de suivre 4 étapes primordiales.

Assurez-vous que les lieux et les personnes accidentées soient sécurisées

Rappelez-vous que pour que vous puissiez effectuer les gestes de premiers secours, vous devez déjà être en sécurité vous-même. C’est la raison pour laquelle vous devez être sûr que les lieux de l’accident ne présentent aucun risque pour vous ou pour la personne qui a besoin d’aide. Dans le cas d’un accident de la route par exemple, il pourrait y avoir de l’essence, du feu, de l’électricité ou encore de la circulation qui pourrait se révéler dangereuse pour les parties impliquées dans les secours.

Si vous estimez que la situation est trop dangereuse, ne prenez pas de risque ! Faites le nécessaire pour sécuriser les lieux en établissant un périmètre de sécurité et attendez que les secours (pompiers, urgences, police) arrivent sur place.

Balise de sécurité Help Flash

La balise de sécurité Help Flash est un gyrophare utilisé pour signaler un véhicule arrêté en cas de danger. Il se substitue au triangle de signalisation.
Acheter maintenant

Déterminez l’état de santé de la personne nécessitant les secours

Si vous ne connaissez pas la victime, il est important de lui expliquer que vous êtes formé aux premiers secours et que vous allez tout faire pour l’aider, en toute sécurité.

La chose la plus importante à déterminer est l’état de conscience de la victime. Est-ce qu’elle respire ? Est-ce qu’elle est consciente ? Est-ce qu’elle saigne ? Notez tous les indices que vous pouvez concernant son état de santé afin de pouvoir accélérer le travail des secours.

Contactez sans tarder les secours

Les numéros suivants sont à connaître impérativement :

Pompiers : Le 18

Samu : Le 15

Police/Gendarmerie : Le 17

Urgences européennes : Le 112

Une fois que vous aurez contacté un de ces numéros selon la situation, tenez-vous prêts à leur donner les informations suivantes :

  • Votre numéro de téléphone
  • Votre nom et prénom
  • La nature du problème (accident de la route, accident domestique, maladie, etc.)
  • Les risques éventuels (Circulation, incendie, électricité, etc.)
  • L’endroit précis où se situe la victime
  • L’état de ou des victimes
  • Un compte-rendu des gestes que vous avez effectué sur la victime

Urgences interviennent pour les premiers secours

Dispensez les gestes de premiers secours

Ne stressez pas et dispensez uniquement les gestes que vous connaissez et maitrisez. Des gestes mal dispensés peuvent se révéler critiques pour la victime.

Gestes de premiers secours dans le cadre d’un saignement abondant

Lors d’un accident de la route par exemple, ou d’un accident sur un lieu de travail (un chantier notamment), il est très fréquent qu’un sauveteur soit exposé à une ou plusieurs victimes présentant des saignements importants. Dès lors, il y a plusieurs gestes à effectuer pour venir en aide aux victimes.

Etape 1 : Repérer l’origine du saignement

Dans la majorité des cas, vous n’aurez pas de mal à repérer l’origine de l’hémorragie. Cependant, il y a des situations où cette hémorragie est cachée par les vêtements ou la position de la victime… Dans ce cas, tentez de localiser la source du saignement en écartant les vêtements ou en palpant le corps de la victime.

Etape 2 : Effectuer une compression manuelle

La compression manuelle est la technique la plus simple et la plus rapide pour limiter les effets d’un saignement abondant. Cependant, avant d’effectuer cette compression, il est important de vous protéger du sang de la victime pour éviter toute infection… Pour se faire, utilisez tout ce qui est à proximité immédiate comme un gant, un sac plastique ou plusieurs niveaux de tissus.

Une fois protégé, appuyez directement sur la zone de l’hémorragie pour la stopper ou la ralentir au maximum.

Gants à usage unique

Naviguez sur notre sélection de gants à usage unique afin d’être protégé en cas de contact avec le sang d’une tierce personne.
Acheter maintenant

Etape 3 : Allonger la personne blessée

Sans stopper la compression manuelle, allongez la personne blessée afin d’aider le sang à circuler de manière optimale dans son corps. La position allongée est indispensable dans le cadre d’un geste de premiers secours efficace.

Etape 4 : Alerter les secours et appliquer un pansement compressif

Une fois l’hémorragie stoppée ou ralentie, il est important d’appeler les secours. Dans le cas où vous êtes seul et que personne d’autre n’a pu le faire à votre place, il est important de réaliser un pansement compressif afin de ne pas relâcher la pression appliquée à l’hémorragie.

Pour se faire, recouvrez la plaie avec un tissu le plus propre possible (pour éviter les risques d’infection) ou, idéalement, un coussin hémostatique d’urgence. Une fois la plaie recouverte, enveloppez-la en vous assurant que c’est assez serré. Votre pansement compressif doit être assez large pour recouvrir entièrement la plaie et assez long pour pouvoir être entouré au moins 2 fois autour du membre blessé. Veuillez noter que ce pansement compressif ne peut être réalisé qu’au niveau des membres (bras et jambes).

Si vous êtes obligé de stopper la compression manuelle et que vous êtes dans l’impossibilité de réaliser un pansement compressif, demandez à la victime, si elle est consciente, de réaliser elle-même la compression manuelle sur la plaie.

Garrot pour adulte

Garrot pour adulte avec ouverture rapide et desserage progressif
Acheter maintenant

Pansements techniques

Retrouvez la sélection de pansements techniques sur notre boutique
Acheter maintenant

Coton Compresse

Retrouvez la sélection de coton compresse sur notre boutique
Acheter maintenant

Geste de premiers secours contre le saignement

 

Gestes de premiers secours dans le cadre d’un étouffement

Les étouffements sont très fréquents chez les enfants ou les adultes lors d’un repas par exemple. Il est donc nécessaire de savoir comment les traiter au plus vite. Si les voies aériennes qui permettent le passage de l’air extérieur jusqu’aux poumons sont bloquées ou très limitées, la victime n’arrive plus à obtenir suffisamment d’oxygène dans ses poumons et peut très rapidement perdre la vie.

Etape 1 : Déterminer le niveau d’obstruction

Il existe 2 niveaux d’obstruction :

  • Obstruction totale : L’air ne passe plus du tout. La victime n’arrive plus à parler, à tousser, elle garde la bouche ouverte et tente de vous donner des informations grâce à des signes de tête.
  • Obstruction partielle : L’air passe difficilement. La victime arrive à parler ou à crier, elle tousse de manière très forte et respire bruyamment.

Il est important de déterminer le niveau d’obstruction pour décider de la marche à suivre.

Etape 2 : Assister une victime d’étouffement avec obstruction totale

La première étape consiste à effectuer de 1 à 5 tapes vigoureuses avec le talon de la main entre les deux omoplates de la personne qui s’étouffe. Les tapes dans le dos permettent de créer des vibrations qui peuvent débloquer la cause de l’étouffement.

Si cette étape est inefficace, mettez vous derrière la victime, passez vos bras autour de son corps et attrapez vos mains au niveau de son abdomen. Effectuez alors 1 à 5 compressions sur l’abdomen en relâchant entre chacune des pressions. Cette action permet de comprimer l’air contenu dans les poumons afin de créer un effet de piston qui expulsera le corps étranger responsable de l’étouffement.

Etape 3 : Assister une victime d’étouffement avec obstruction partielle

Important : ne jamais administrer les techniques de désobstruction totale sur une personne souffrant d’une obstruction partielle.

Aidez la personne à s’installer dans une position de repos (assise) et demandez lui de tousser le plus fort possible pour faciliter l’éjection du corps étranger.

Si vous n’arrivez pas à débloquer la situation, appelez les urgences pour leur demander la marche à suivre, tout en continuant à surveiller attentivement la situation. Au cas où la victime passerait d’une obstruction partielle à une obstruction totale, reportez-vous au chapitre précédent et appliquez les conseils concernant l’obstruction totale.

Etape 4 : Que faire si la victime perd connaissance ?

Si, malgré vos efforts, vous n’arrivez pas à désobstruer la victime, et que cette dernière perd connaissance, vous allez devoir effectuer une réanimation cardio-pulmonaire en commençant par les 30 compressions thoraciques. Assurez-vous que le corps étranger ne se trouve pas dans la bouche de la victime avant de procéder aux 2 insufflations.

Gestes de premiers secours dans le cas où la victime est inconsciente

Avant de démarrer tout geste de premiers secours, il est important d’évaluer le niveau de conscience de la victime. Si elle est inconsciente mais qu’elle respire encore, vous avez peu de temps devant vous avant que ses voies aériennes soient obstruées (par la langue ou par des liquides).

Si vous vous demandez comment déterminer si la victime est consciente ou non, commencez par lui poser des questions du type « m’entendez-vous ? », « quel est votre nom ? », « pouvez-vous serrer ma main ? », « pouvez-vous cligner des yeux ? ». Si vous n’obtenez aucune réponse, secouez doucement les épaules de la personne, si elle ne réagit pas, elle est inconsciente.

Etape 1 : Contrôler la ventilation

Pour contrôler si la victime respire correctement, vous pouvez la mettre sur le dos. Ensuite, basculez prudemment la tête de la victime en arrière et placez votre oreille au-dessus de sa bouche à la recherche de signes qui pourraient confirmer la respiration (ronflements, soulèvement de l’abdomen, etc.)

Etape 2 : Installer la victime en PLS (Position Latérale de Sécurité)

Commencez par placer le bras de la victime à angle droit. Ensuite, placez et maintenez la main opposée de la victime pressée contre son oreille et pliez la jambe de la victime du côté opposé au bras placé en angle droit.

Tirez le genou relevé de la victime jusqu’au sol pour obtenir la rotation de celle-ci et dégagez doucement votre main de sous sa tête.

Enfin, remontez le genou de la victime à angle droit et ouvrez sa bouche. Couvrez la victime pour éviter qu’elle ait froid et surveillez constamment sa respiration.

Couverture de survie isothermique pour adulte

Couverture de survie isothermique pour adulte, non stérile, 220 x 140 cm
Acheter maintenant

Geste de premiers secours PLS

Gestes de premiers secours dans le cadre d’un arrêt cardiaque

Tout comme le chapitre précédent, il est important de déterminer le niveau de conscience et de respiration de la victime avant de prodiguer les premiers gestes de secours. Posez des questions simples à la victime et analysez sa respiration (reportez-vous au chapitre précédent pour plus de précisions).

Si la personne est inconsciente et ne présente aucun signe de respiration, il va falloir agir très vite. Une prise en charge rapide et efficace augmente les chances de survie de la victime. Chaque minute gagnée représente environ 10% de chance de survie supplémentaire.

Etape 1 : Contrôler la ventilation

Pour contrôler si la victime respire correctement, vous pouvez la mettre sur le dos. Ensuite, basculez prudemment la tête de la victime en arrière et placez votre oreille au-dessus de sa bouche à la recherche de signes qui pourraient confirmer la respiration (ronflements, soulèvement de l’abdomen, etc.). Dans certains cas, la victime peut présenter des mouvements respiratoires anarchiques et bruyants, le Gasp ! Dans ce cas, la respiration est inefficace.

Etape 2 : Réaliser une réanimation cardio-pulmonaire

Commencez par réaliser 30 compressions au niveau du sternum. Après ces 30 compressions, réalisez 2 insufflations par la bouche puis recommencez les compressions.

Les compressions sont réalisées au centre du thorax, sur la ligne médiane. Vos mains peuvent être croisées ou crochetées. L’appui doit être suffisant afin d’obtenir un enfoncement du sternum de 5 à 6 cm. Le rythme doit être assez soutenu, environ 2 compressions par seconde.

Concernant l’insufflation, insufflez en pinçant le nez de la victime et en soufflant progressivement jusqu’au soulèvement de la cage thoracique. Attendez que la poitrine de la victime s’affaisse avant de réaliser la deuxième insufflation.

Continuez à réanimer la victime jusqu’à ce que les secours arrivent ou que la personne retrouve son souffle et se réveille. Suite au réveil, évaluez l’état de la victime et reprenez les gestes de premiers secours adaptés à la nouvelle situation.

Gestes de premiers secours Massage Cardiaque