Prendre sa température sans thermomètre : comment faire ?

Avant toute chose, laissez-nous vous rappeler à quel point un thermomètre est important pour mesurer sa température corporelle. Vous devriez absolument en avoir un chez vous, qu’il soit digital, au gallium, ou même infrarouge.

Un thermomètre est le seul moyen fiable pour savoir si vous avez de la fièvre ou si la température de votre corps est en augmentation… Toutes les autres méthodes ne doivent en aucun cas être considérées comme fiables et doivent servir uniquement d’indicateurs. Dans tous les cas, si vous soupçonnez une forte montée en température, consultez immédiatement votre médecin.

Si vous n’avez pas de thermomètre chez vous, et que vous avez l’impression que vous, ou une personne autour de vous, a de la fièvre, utilisez les quelques conseils ci-dessous pour déterminer la gravité de la situation.

Prendre la température en touchant le front ou le cou d’une personne

Cette méthode est, de loin, la plus utilisée lorsqu’on tente de déterminer si on a de la fièvre ou non. Elle consiste à toucher le front ou le cou de la personne pour sentir si la sensation est plus chaude que d’habitude. Il y a certains points importants à noter avec cette technique :

  • Utilisez toujours le dos de votre main puisque la peau de votre paume n’est pas aussi sensible que les autres zones.
  • Ne touchez pas les mains ni les pieds de la personne pour détecter une fièvre. Les extrémités du corps peuvent en effet être froides quand la température corporelle est élevée.
  • La sensation de chaleur ne peut pas vous aider à déterminer avec précision si la personne souffre d’une fièvre dangereuse ou non… Parfois, la peau d’une personne peut être très chaude alors qu’elle est en parfaite santé, et une personne avec une forte fièvre peut avoir une peau froide.
  • Assurez-vous que vous touchez la personne dans une pièce à température ambiante, ni trop chauffée, ni trop froide… Pareillement, n’utilisez pas cette technique sur une personne qui vient de transpirer suite à la pratique du sport par exemple.

Détecter une fièvre grâce à la couleur de la peau

Généralement, l’augmentation de la température corporelle causée par une fièvre pousse la peau du visage à devenir rouge, notamment au niveau des joues. Plus la peau de la personne est foncée, et plus il sera difficile de remarquer ces rougeurs.

Une grande fatigue peut indiquer une température corporelle élevée

Vous ressentez une fatigue extrême ? Vous avez du mal à marcher, à tenir un objet, à parler ? Vous ne voulez pas sortir du lit ? Il se pourrait bien que vous soyez victime de la fièvre…

Les enfants fiévreux se plaignent souvent de se sentir faibles ou fatigués, refusent de sortir ou de jouer et perdent l’appétit.

Autre symptôme de la fièvre : la déshydratation

Quand une personne est fiévreuse, elle a de forts risques d’être déshydratée. Il faut alors tenter de déterminer si la personne a très soif ou si sa bouche est sèche.

La couleur de l’urine peut aussi vous aider à déterminer les cas de déshydratation. Si l’urine est vraiment jaune par exemple, c’est peut-être un signe que la personne est déshydratée et qu’elle souffre de fièvre. Une couleur d’urine plus foncée que d’habitude peut aussi vous mettre la puce à l’oreille.

Avez-vous des frissons ou de la transpiration ?

Tandis que votre température corporelle joue au yoyo en montant et en descendant, il est normal de trembler et d’avoir froid, même s’il fait assez chaud dans la pièce.

Vous pouvez aussi alterner entre avoir chaud et avoir froid… Vous allez alors trembler à cause du froid tout en transpirant de plus en plus au fur et à mesure que votre température corporelle augmente.

Surveillez votre rythme cardiaque

Selon la règle de Liebermeister, la fréquence cardiaque augmente de 8 à 10 battements par minute pour chaque degré Celsius supplémentaire. Bien sûr, cette règle n’est valable que si vous ne venez pas de faire de l’exercice, que vous connaissez votre rythme cardiaque moyen et que vous ne souffrez d’aucun problème cardiaque.

Ces quelques tests devraient vous pousser à consulter un médecin à la moindre suspicion d’une fièvre. Dans tous les cas, si vous n’en avez pas encore, faites tout de suite l’acquisition d’un thermomètre qui vous indiquera avec fiabilité votre température.